Age verification

Please confirm that you are of legal age in order to access the content of this site

La reprise de la prostitution en Suisse après le coronavirus

La reprise de la prostitution en Suisse après le coronavirus

Enfin, le grand jour est arrivé. La prostitution en Suisse est de nouveau permise.

 Nous attendons cette nouvelle depuis des mois. Depuis ce lundi 19 avril 2021, moyennant certaines restrictions, le conseil fédéral a défini des mesures d’assouplissement prudent et progressif afin de laisser plus de place à la vie économique et sociale. Des mesures accueillies avec un grand sourire par la population suisse qui n’attendent qu’une seule chose, c’est de pouvoir retrouver une vie normale.

Les rencontres, la prostitution en Suisse est à nouveau possible!

Au cours des dernières semaines, le rythme des rencontres plutôt coquines s’est développé dans le bon sens, et il va se multiplier au fur et à mesure du temps.

Le 1er mars, l’alignement des restrictions et des conditions de travail a été annoncé. D’ailleurs, par la suite quelques maisons «close» en Suisse romande ont été ouvertes.

Ces nouvelles dispositions ont été vécues comme une belle bouffée d’air frais. Bref, un second souffle pour les habitants. 

H3 : La prostitution en Suisse, les cantons en activité.

  • Depuis mi-décembre, Vaud et Berne étaient les seuls cantons romands qui n’interdisent pas l’exercice de la prostitution, malgré la deuxième vague de Coronavirus.
  • Pour la Suisse romande, elle est divisée en deux face à ses dispositions. Les rencontres et les têtes à tête avec les hôtesses sont autorisés dans la moitié des cantons romands, mais dans l’autre moitié, le secteur a été arrêté, car les cantons ont mis en œuvre leurs propres mesures pour lutter contre la pandémie.
  • Avec la réautorisation de la prostitution en Suisse, Genève rejoint la majorité des cantons romands. Autorisés le 20 janvier à reprendre de l’activité à Genève, les rendez-vous avec des hôtesses reviennent à l’ordre du jour.
  • Fribourg et Valais ont aussi permis aux travailleuses du sexe de reprendre leurs activités.

 

H3 : Les sites de petites annonces érotiques récemment actifs.

Pour les travailleuses du sexe, rien ne peut remplacer le contact physique. D’ailleurs, ces dispositions sont pour elles, une bouffée d’oxygène après tant d’attente.

Selon vos préférences sexuelles, retrouvez par ici, Kamaescort avec des annonces sexy afin de faire des rencontres.

En ce jour, les suisses peuvent à nouveau vivre, sortir et retrouver goût à la vie. Les plus jeunes que les moins actives peuvent dès maintenant se reconnecter avec leurs activités préférées.

 

Source : http://www.lemanbleu.ch/fr/News/Geneve-autorise-a-nouveau-la-prostitution.html

Date 02.05.2021

Category: Prostitution et coronavirus